Aller au contenu

ARC-Nucléart s’affiche dans le quartier Jean Macé

 

« ARC-Nucléart utilise l’irradiation par des rayons gamma pour détruire les insectes ou les micro-organismes comme les champignons. ARC-Nucléart a également développé une technique qui permet de renforcer les anciens objets du patrimoine abîmés et fragilisés : les scientifiques injectent de la résine dans la matière et la font durcir en plaçant les objets dans une cellule d’irradiation ».

Voilà ce qu’auront retenu les élèves de CM1 de l’école Simone Lagrange de ma présentation en classe. C’est sympa, non ?

Mon collègue et moi sommes effectivement intervenus dans cette école dans le cadre de son projet « Du quartier Jean Macé d’hier à la Presqu’île de demain » animé par l’association grenobloise « Histoire de … ». L’objectif cette année, sur le thème de l’innovation, était de sensibiliser les élèves aux activités de leur environnement immédiat de la Presqu’île de la ville de Grenoble. Le synchrotron (ESRF), l’institut Louis Néel (CNRS), Y-Spot (pole d’innovation multi-partenarial) et ARC-Nucléart sont ainsi intervenus dans différentes classes de l’école pour y exposer leur activité.

Frédéric Fabre (ARC-Nucléart) expliquant les travaux réalisés sur des statues polychromées.

Les élèves ont ensuite restitué ces interventions sur un panneau intitulé « L’innovation dans le quartier » qui doit rester affiché en face de l’école avec les panneaux de restitution des années précédentes sur d’autres thèmes du projet (Le quartier Jean Macé d’hier, La presqu’île de demain, L’écologie dans le quartier). 

Le panneau de restitution de l’année 2021-2022

Cette restitution a été présentée jeudi 30 juin en présence des élèves, de leurs enseignants, des intervenants et de Mme Sandrine Guénard, médiatrice de l’association « Histoire de … » qui a assuré l’animation de cet évènement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.