Accueil  
  Présentation  
  Actualité  
Concours  
  Communication  
  Collections archéologiques  
  Collections historiques  
  Etudes et recherches  
Galerie photo  
  Réalisations emblématiques  
  Informations pratiques  



La restauration des objets traités

La restauration doit permettre de rendre lisible et compréhensible l'objet par le public. Elle commence toujours par un nettoyage de surface destiné à éliminer les traces de sédiments ou de produits de traitement.


Certains objets fragiles ont quelquefois besoin, en plus, de consolidations localisées, par imprégnation de résines adaptées.

 

D’autres gestes de restauration peuvent être ensuite effectués : refixage de soulèvements, réassemblage de fragments par collage et/ou tenonnage (colles et gougeons sont choisis dans le souci d'assurer la stabilité chimique et de ménager une éventuelle nouvelle restauration), réductions ou comblements de fentes, doublage.


L'aspect extérieur est peaufiné par des reprises de teintes sur les produits de restauration. Un film de vernis synthétique ou de cire est appliqué, en finition, pour protéger la pièce des influences extérieures, en particulier des ambiances humides. Des supports, réalisés dans des matériaux sélectionnés selon le projet muséographique (métal, bois, résine) peuvent compléter la restauration en permettant le remontage et le soutien des pièces pour la présentation muséographique ou le stockage. Le support est conçu en tenant compte des caractéristiques de l’objet telles que sa fragilité, son poids, sa portée, sa forme ou l’assemblage des différents fragments, tout en assurant la sécurité, l’esthétique générale et l’innocuité des matériaux de construction.

 

La réalisation d’emballages spécifiques, répondant à tous les critères de neutralité nécessaires, facilite les manipulations et le transport des objets, assurant aussi bien leur sécurité que leur bonne conservation.

CEA - Mise à jour : 17/05/2010 16:30:43 - Mentions Légales
© CEA 2003 - 2014 Tous droits réservés