Vous êtes ici : Accueil > CONCOURS > Concours CEA/AMF

Concours CEA/AMF

​Ensemble, sauvons le patrimoine roumain

Publié le 21 juillet 2017

 

L'Institut de Physique Atomique (IFA), l'Institut de Physique et Ingénierie Nucléaire Horia Hulubei (IFIN-HH), l'Association des Musées de Roumanie (AMR), le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et l'atelier ARC-Nucléart, organisent un concours pour la conservation et la restauration des biens culturels en péril appartenant à communes de Roumanie.

L'objet de ce concours est de démontrer l'application de méthodes avancées de restauration et conservation du patrimoine culturel, basées sur l'utilisation de technologies nucléaires, en complémentarité entre le CEA et l'IFIN-HH, et d'aider les communes de Roumanie à sauvegarder leur patrimoine culturel.

Intégré au Concours français « Sauvez le Patrimoine de votre commune », qui fait l'objet d'un partenariat entre le CEA et l'Association des maires de France et des présidents d'intercommunalité (AMF), ce concours,  étendu à la Roumanie vise à aider des communes roumaines à restaurer leur propre patrimoine, dans le cadre d'une collaboration entre les équipes des deux pays disposant de moyens complémentaires. Un mécénat spécifique, est actuellement en cours de recherche pour pérenniser ces opérations de « sauvetage » du Patrimoine de Roumanie.

 
La 1ère édition de ce concours a été lancée le 1er avril 2016 sur le site internet roumain http://patrimoniu.nipne.ro

La cérémonie de remise du 1er prix du concours « Ensemble, sauvons le patrimoine roumain » s'est déroulée à l'institut français à Bucarest,
le 1er février 2017  : celui-ci a été décerné par MM. Hervé Bernard (CEA-France), Président du jury du concours, et Florin Buzatu (Directeur de l'IFA-Roumanie), à la ville de Sibiu, pour la restauration d'une mécanisme d'horloge en bois.

Des difficultés liées au transport de cette œuvre ont conduit le jury à reporter son choix sur le candidat classé en 2ème position : une chaise d'Evêque en provenance du monastère de Putna.
Cette pièce datée du XVIIIs., sera transportée dans les locaux d'ARC-Nucléart, à Grenoble, en novembre 2017, afin d'y être restaurée. Elle retournera dans sa ville d'origine pour y être exposée à la fin de ces opérations. 

Vue d'ensemble.jpg

 

 A cette occasion, les portes d'iconostase du Palais Branconvan (Mogosaia – Roumanie) ont été exposées : elles ont servi de réalisation préliminaire au concours, et ont été acheminées à Grenoble  en décembre 2015, pour revenir  fin 2016, une fois les études et les travaux de restauration réalisés par les spécialistes français, en lien étroit avec les conservateurs roumains en charge de cette collection.

Restitution des portes d'iconostases consolidées et restaurées à ARC-Nucléart (France), en présence de l'une des restauratrices d'ARC-Nucléart, Mme Florence Lelong (à droite), et de M. Hervé Bernard (à gauche)