Vous êtes ici : Accueil > RAMSES II

RAMSES II

Publié le 25 novembre 2016

 

Un Pharaon face à la Science

 

C'est à l'initiative de Christiane Desroche-Noblecourt, alors conservateur en chef du département des antiquités égyptiennes au musée du Louvre, qu'est né le projet d'intervention sur la momie de Ramsès II.

Après une phase de diagnostic, il est apparu indispensable de traiter la momie  pour éradiquer insectes et espèces fongiques, responsables de la dégradation en cours.

L'équipe du projet Nucléart proposa l'irradiation au rayonnement gamma, à une dose de 18 kilograys. Toutefois, au préalable, il fallait vérifier que les effets des rayonnements gamma à ces doses ne risquaient pas de dégrader encore plus la momie.

L'irradiateur de Grenoble fût donc mis largement à contribution pour irradier de nombreux échantillons (dont certains en provenance de la momie de Ramsès II elle-même, mais déjà détachés et reposant sur le platelage supportant la momie) ainsi que d'autres momies, moins prestigieuses, utilisées à titre d'essais.

Citons par exemple les analyses effectuées sur des cheveux irradiés et non irradiés par le laboratoire l'Oréal (parce qu'il le valait bien !). Celui-ci ne vit aucun signe de dégradation supplémentaire dû à l'irradiation.

Au final,  c'est environ 500 personnes qui furent impliquées pendant 7 mois dans les différents essais et études, sous la direction du doyen Balout, administrateur du musée de l'Homme, secondé par Christian de Tassigny, membre éminent du programme Nucléart, pour la partie traitement d'irradiation.

Le 10 mai 1977, la momie fût irradiée, sous la direction de Christian de Tassigny, au centre CEA de Saclay, dans un sarcophage d'emprunt et dans un caisson en plexiglass. Après son traitement, la momie de retour au Caire, fût réinstallée dans le musée des antiquités, le caisson en plexiglass étant aménagé en caisson stérile pour éviter tout risque de nouvelle contamination.

 

​à voir aussi :

Film du Scribe :  Ramses II - The Great Journey